A l’occasion de la sortie du livre de Laura Passoni, Me Martin Pradel est l’invité de Christophe Hondelatte, afin d’aborder la question de savoir si celles et ceux qui reviennent aujourd’hui suivront la voie de Laura Passoni.

 

Les perspectives ne sont pas forcément réjouissantes : “En France, il y a une dizaine de juges antiterroristes pour combien de cas et pour quels troubles à l’ordre public ? La France depuis 2012 subit la situation. Il n’y a pas d’anticipations.”

Alors que 2.000 djihadistes pourraient revenir en France, en plein déclin de l’État islamique, une plus faible attention de la justice laisse planer la menace de retours moins surveillés.